mardi 3 novembre 2015

Le pouvoir du doute - J#18 du défi

Ecouter avec compassion chaque personne que l'on rencontre sur notre chemin, sur un écran, sur un blog... puis douter.

Je sais que cela est tout à fait contraire à ce que j'écris concernant le processus de peinture intuitive : croire et se lâcher... alors quel est le but de cet article?

L'esprit absorbant de l'enfant par Maria Montessori
J'ai beaucoup relié ma créativité à mes enfants, car ils vont de paire. Ce sont leurs naissances qui m'ont permis d'ouvrir les yeux : peu à peu, j'ai intégré dans ma vie la grande sagesse de Maria Montessori et notamment le fait qu'un enfant absorbe TOUT dans son environnement.


Vous aussi, enfant, vous avez TOUT absorbé. Vous avez absorbé votre culture, les idées de vos parents, leurs croyances, les croyances de la communauté qui s'est élargit chemin faisant. Vous avez absorbé, c'est à dire, que vous avez cru en ce qu'on vous disait, en ce qu'on vous montrait.

Et peut-être qu'aujourd'hui vous vous demandez, d'où provient la petite voix du juge qui vous critique sans cesse dans votre tête? Cette petite voix a été forgée, depuis votre naissance, par votre environnement. Le résultat est que désormais, vous doutez de vous. Ce qui n'est pas un atout pour vivre une vie saine, joyeuse et pétillante!


La solution est de douter de tout ce que vous rencontrer sur votre chemin. Toujours. En chaque instant.

A y regarder de plus près, le doute est un vrai pouvoir parce qu'il nous reconnecte avec notre intuition, notre mental. Nous naviguons tellement en mode pilote automatique qu'il est bon de se poser des questions.

Y'a quoi dans mon assiette? Pourquoi on met nos enfants à l'école?

Voilà mes grandes questions personnelles en ce moment... mais on peut utiliser l'outils du doute dans toutes les petites choses de la vie. En particulier quand des personnes affirment détenir LA vérité : se rappeler que tout n'est que subjectif et ne pas entrer dans un débat de sourds.

Douter est le premier pas.

Et parce qu'il est important de ne pas rester continuellement dans le même questionnement mais d'entrer en action, d'avancer pour que le doute soit un moteur, tout le reste s'enchaîne :

Alors le doute devient un moteur

J'ai intensément améliorer la façon dont je vivais en doutant, réfléchissant, en choisissant et en entrant en action. Peu à peu, j'ai remarqué que je choisissais de plus en plus ce qui venait de moi. Mon intuition, les idées que je recevais. C'est pour cela que la peinture intuitive est devenu un processus de croyance, car j'ai choisit de croire en moi, de croire en mon inconscient, en mon divin, sans écouter le jugement des autres ou celui de ma petite voix intérieure (qui n'est que le reflet de mon ancien extérieur finalement).

Douter et croire à la fois

Voilà, une jolie formule que je vous invite à adopter dès à présent!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire