samedi 17 octobre 2015

Pensées VS idées - Défi des 30 jours J#4

Hier, je vous parlais de mes pellicules perdues et enfin retrouvées! J'aime ces moments, où suivre son idée, son instinct permet d'atteindre quelque chose d'inattendue. Dans ce cas précis, il s'agissait, alors que j'étais en train d'écrire sur mon ordinateur, d'une image tenace dans mon esprit (et dont je n'avais pas fait appel par mon processus de mémoire.) Cette image a surgit. C'était cette photo de moi sur mon tracteur, une image pas forcément flatteuse pour moi, mais elle est apparue. Je suivais alors mon instinct de vouloir la publier... et je tombais sur ce carton de photos auquel je n'avais pas touché.

Voilà comment suivre une idée permet d'arriver à un évènement inattendue mais qui fait plaisir. J'ai l'habitude de le faire devant la toile blanche, de me lancer selon mon idée première... après tout ce n'est que la première couche! Dans la vie, peu à peu je me permets de relâcher mes expectatives.

J'aurai très bien pu me dire que cette idée était totalement sotte, et qu'il était préférable pour moi de rester à mon clavier (ce n'est pas toujours évident de trouver du temps pour écrire avec les enfants, alors autant en profiter au lieu de gâcher ce temps à rechercher une vieille photo.)

Ca, c'était avant de me poser des questions sur le phénomène des idées.

Oui, quand on crée, par la peinture ou par un autre médium, on se pose forcément la question à un moment ou un autre, du point d'émergence de nos idées. J'ai pu lire des ouvrages très intéressants sur ce sujet, notamment le très connu Libérez votre créativité de Julia Cammeron (et laissez moi vous dire que ce n'est pas un best seller sans raison!) Tous évoquent la certitude de l'existence d'un grand créateur, d'un cosmos qui saurait nous susurrer aux oreilles des messages bons pour nous.

C'est dans cet état d'esprit que j'ai lu le blog de lulumineuse à ce sujet. Il s'agit de différencier les pensées et les idées, la conscience et l'inconscience. Pour être tout à fait claire, le mieux est de reprendre une partie du billet qui a été le déclic pour moi :


il y a UNE ÉNORME DIFFÉRENCE entre les idées et les pensées !

Pour cela : TADAAAAAAA ! Voici la légende du dessin ci-dessus :

Legende


La différence fondamentale (et croyez-moi quand je vous dis que je pèse mes mots) se tient dans la différence du DESTINATEUR !

Rappel  du dico ^^ : 


destinateur, (trice) :

Celui, celle qui destine une chose à telle personne, à tel but, par opposition à destinataire.

ÉTYMOLOGIE :

Destiner. (ce n'est pas moi qui le dit ! ^^)

Bien que pour l'idée ou la pensée, le DESTINATAIRE reste vous, le DESTINATEUR lui est bien DIFFÉRENT!

Comment cela se traduit-il au quotidien ?

Pour cela je vais vous raconter une anecdote (parmi un million :)) d'une des lumières que je suivais dans son développement. Elle me racontait :

"Lulu,  j'ai demandé pour soigner untel mais je n'ai rien entendu, je n'ai pas eu de réponse ou bien je n'entends pas. Alors j'ai eu l' idée d'appeler Raphaël et j'ai procédé ainsi ..."

Heuuuuuu ! comment peut-on dire : " j'ai EU une idée", si ensuite nous nous l'attribuons ? 

Pourquoi ne dit-on pas : " je viens de fabriquer une idée ?"

PARCE QUE NOTRE INCONSCIENT SAIT QUE C'EST QUELQUE CHOSE QUE L'ON A REÇU !


Absolument toute notre journée est bercée d'idées !

Dans les choses les plus banales du quotidien, les idées sont semées et deviennent des réalisations.. ou non !


Prenons un exemple que j'aime bien :

Vous êtes tranquillement en train de lire un livre, assise sur votre bon petit canapé avec une couette sur les genoux, tachée depuis dix ans, mais hoooo ce qu'elle est douce ! (bon ça va, pas de secrets entre nous ^^)

SOUDAIN ! PAF ! 

VOUS AVEZ UNE IDÉE 

La Terre est en train de basculer à 30° Nord-Nord-Est ? Les canards ont réellement trois pattes, mais la quatrième est un hologramme et personne ne l'a encore remarqué ? 

NON NON ! Bien plus simple que ça !

Là, MAINTENANT, VOUS AVEZ ENVIE DE VOUS PRÉPARER UNE BONNE TASSE DE THÉ... bio...

Waouh ! L'idée de l'espace!
Eh bien oui, ce n'est pas une idée qui paraît changer comme ça la phase du monde et pourtant... elle pourrait bien changer votre vie.

Alors vous êtes assise et il vous vient cette idée... ou assis, ok, les gars !


LA PREMIÈRE CHOSE QUI SE PASSE dans notre tête, est la soumission de l'idée reçue à nos pensées...

et là, deux cas de figure se présentent :

Premier cas :

J'ai eu l'idée de me faire un thé... Ouais !
Je suis bien sous la couette...
En plus, je ne sais même pas s'il reste celui que j'aime...
Oh et puis j'ai vraiment la flemme de me lever, donc ça sera peut-être pour plus tard :)

Deuxième cas :

Youhou ! Bonne idée, je me lève de suite pour le préparer ! :)
En plus, ça va me dégourdir les jambes.

Ces deux cas sont très banals... - oui, j'ai vérifié on peut dire banalS ^^ - et ce genre de situation se présente à nous quotidiennement et de manière totalement inaperçue quand on n' a pas pris pleinement conscience de la réalité du DESTINATEUR qui se cache derrière !

Nous avons des idées en permanence, et c'est là que nous retrouvons ce cher ami : LE LIBRE ARBITRE, qui nous permet de répondre favorablement ou non à la proposition de notre guide, ou celui qui parle à travers la porte de notre "moi-profond" à l'intérieur ;)  

Alors, de jour en jour, d'heure en heure, de seconde en seconde nous soumettons en permanence la plupart de leurs conseils au peigne fin de notre mental, qui va décider si oui ou non, nous allons répondre à la direction que notre "moi-profond" nous propose !

Oui oui, chaque minute, nous passons notre temps à confronter notre "moi-profond" et notre personnalité jusqu'à un beau jour où j’entends au téléphone : " Lulu, es-tu sûre que c'est bien moi qui ai choisi cette vie ? " "Lulu, ai-je mérité ça ? "

OUI, OUI, OU,I et re OUI ! Car souvenez-vous de cette fameuse tasse de thé que vous avez refusé de créer dans le premier cas !
Votre guide vous avait soufflé par l'idée qu'il a semée, d'aller dans la cuisine, pour vous préparer votre thé. De là, vous auriez pu regarder l'heure et vous auriez compté qu'il vous restait une heure de libre avant d'aller chercher Loulou à l'école ou votre maman à la gare. Vous auriez peut-être posé le livre et destiné cette heure à une autre activité .. et ainsi de suite !

En réalité, toute votre journée aurait été affectée peut-être, pas dans les grandes lignes, mais dans ses moindres détails !

Savez-vous exactement ce que vous allez faire dans cinq minutes précisément ? Quelle position, quelle pensée, quelle action ? 

NON !

Les guides, eux, notre "moi-profond" et tous les plans à l'intérieur de vous le savent. Et c'est pour cela que quotidiennement ils vous soufflent de petites pistes qui deviendront les grandes réalisations de demain.

OUI, VOUS ÊTES  LIBRES de l'aide que l'on vous apporte !

Vous êtes libres de décider, de choisir entre l'idée ou la pensée , mais une chose est fondamentale :

SANS l'idée, le thé n'aurait jamais été créé !

TOUTE CRÉATION VIENT D' UNE IDEE.

L' IDEE est le principe du féminin sacré.
LA CREATION, celui du masculin sacré.

Souvenons-nous  : "LE père créateur",  "l'intuition féminine".  Combien de fois avons-nous entendu cela ? 

L'un ne va pas sans l'autre et en nous résident les deux :)


                                        Si nous prenons pleinement conscience du destinateur, nous prenons pleinement conscience du libre choix de fusionner l'idée en la création.


.................................................

Avec tout ça en tête, regardons encore une fois le film : idée de la vieille photo à scanner- youpi les pellicules perdues sont retrouvées- c'est quand même cool ce qui nous arrive quand on suit les idées qu'on reçoit - et si j'écrivais un post sur la reception des idées et y inclure le blog de lulumineuse que j'adore - création du post - déclic pour le lecteur (enfin j'espère) - tu (on peut se tutoyer maintenant nan?) suis plus les idées reçues car tu as compris quelles pouvaient changer ta vie. TRUC DE FOLIE!!!

XO Fannoche

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire