jeudi 6 mars 2014

Tuto : une page journal réussit et sans prises de tête!

Aujourd'hui j'ai envie de faire quelque chose... avec toi! Prêt? Je te promets une page de journal tout à fait personnelle et dont tu sera fièr(e). Le tout sans s'énerver, sans avoir peur de tout gâcher (on part d'une page blanche, après tout, qu'est-ce qui pourrait être pire?) en lâchant prise.

Impossible?

Tente la chose!

Désolé pour la qualité des images : photos d'intérieur et de nuit. Je suis plutôt créative le soir!!!

On commence par prendre une page de journal. Quoi?! Pas d'art journal chez toi? Alors là je dis t'en mieux! Tu vas pouvoir prendre un morceau de carton, un bout de nappe en papier ou que sais-je encore... une toile? Non, non, non! Prend de la récup', un truc dont tu te fiche ABSOLUMENT!



Maintenant, on va coller des morceaux de pages de livre, de dictionnaire, de journaux... de pages de musique. Des petits bouts, des grands bouts. Le but est d'avoir quelque chose de dynamique. Les pages déchirées marchent le mieux! Elles doivent se recouvrir, s'emmêler... Evite la couleur au maximum (ici mes traces vertes sont des restes de peintures sur un pochoir utilisé précédemment : ainsi je ne perd jamais une seule goutte de peinture!!)



On laisse bien séché!
C'était amusant nan? Qu'importe la disposition de tes morceaux, joue, amuse toi! Ce n'est que le fond, rien de grave! Pourvu que tu places tes bouts de papiers là où tu veux, là où tu en as envie.

C'est bien sec? Alors on continue... choisit TES couleurs. Plutôt pastel et discrets ou plutôt punchy et fluo? A toi de voir selon ton envie du moment. Ne regarde pas ta page, regarde tes tubes de peinture et tournes toi vers celles que tu préfère, là, maintenant... celles qui te parlent... celles qui te rappellent l'été à la plage. Et puis prend du blanc. Le blanc est toujours bon à prendre :)
Toujours sans trop réfléchir, ajoute des lignes de peintures : des droites, des courbes, des petites ou des grandes, laisse toi surprendre par tes envies. Vie cet instant précis comme un moment sympa où tu dépose de la peinture. C'est tout. Qu'importe le résultat, on est toujours sur le travail du fond... c'est les coulisses de ta page, au final, on ne verra pas tout... alors laisse toi aller.
Arrête toi quand ta page contient encore des zones sans peinture! C'est important! Si tu n'as pas encore fini de vouloir peindre, c'est super : prend une autre feuille et laisse sortir tes envies du moment. Quand tu en as assez, laisse sécher ta feuille... ou tes 12 feuilles!
Des couleurs assez froides... mais du vert tendre qui sent le printemps. 
Et maintenant c'est l'étape des motifs et des dessins d'enfant. Non je ne plaisante pas. On redevient un petit de moins de 6 ans et on empoigne nos pastels (l'acrylique n'adhère pas aux pastels à l'huile penses-y) nos crayons de couleurs aquarellables, nos marqueurs :



Ensuite nous reprenons nos couleurs pour ajouter d'autres lignes, dans les tons de ce que nous avons déjà utilisé...


Une petite unification s'impose... j'en profite pour gratter la nouvelle couche! J'ajoute encore du collage.


Maintenant imprime une image en Noir et blanc qui ne sois pas trop surchargé... transfert la à l'aide d'un medium ou de scotch.


Place à la finalisation : un peu de peinture, de texte et d'ornement...


Et voici une page pleine de textures, très profonde, très colorée, au processus amusant. À retenter dès que possible!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire